menus

PARCOURS - BIOgraphie


Je suis né le 24 novembre 1948 à Bordeaux en Gironde (dites 33 !), trois jours après Daniel Guichard, trois jours avant Dave Winthrop de Supertramp. Ce même jour, Boris Vian reconnaît devant le juge d'instruction Baurès qu'il est l'auteur du sulfureux J'irai cracher sur vos tombes signé Vernon Sullivan, le roi Georges VI d'Angleterre risque de perdre une jambe pour cause d'artérite, un autre Georges (Guétary, celui-là) chante à l'Etoile, alors que l'opérette triomphe dans la capitale, avec Le Chevalier Bayard (Alhambra), L'Auberge du Cheval Blanc (Châtelet), Voici Marseille ! (Européen, avec Alibert) et Violettes Impériales (Mogador). Au Casino de Paris, "la belle fantaisiste" Cri-Cri Muller "bat tous les records" avec la revue Paris extra-dry. Allez, il est temps que je grandisse...

J'ai eu la chance de vivre une enfance heureuse, dans une famille ouvrière (c'est-à-dire avec très peu d'argent), à Arcachon, puis dans la banlieue bordelaise. Cadet d'un demi-frère et de deux demi-sœurs (on disait comme ça, à l'époque), je suis l'aîné de six ans de mon frère Serge.

DP_1973Native de Périgueux, ma mère nous a quittés en mars 2008 à 91 printemps ; d'origine ukrainienne, mon père l'avait précédée de vingt-cinq ans, à la veille du 1er mai. Usé mais passionné par son métier de "colleur de papiers peints" (ne pas confondre, Nom de Dieu, avec celui de "tapissier" !), il m'y initia dès l'âge de dix ans. J'ai d'ailleurs exercé ce métier pendant trois ans, après l'obtention de mon bac philo mention "assez bien"... en 1968. Au fil des interviews que j'ai réalisées, je me suis rendu compte que de nombreux chanteurs d'envergure (qu'ils se rassurent, je ne les dénoncerai pas !) ont aussi décroché leur bac cette année-là...

1972

- Après des études mathématiques et techniques... et ce fameux bac beaucoup plus littéraire, je "monte" à Paris pour faire de la chanson. Je vais plus ou moins m'y essayer pendant quatorze ans, dans ce que l'on appelle alors "le circuit parallèle" (Maisons des Jeunes et de la Culture, centre culturels, comités d'entreprises, fêtes populaires...) et très rarement dans la capitale. Signe du temps et d'un engagement qui ne m'a jamais quitté (même s'il est devenu aujourd'hui beaucoup plus culturel que politique), je commence à animer des débats à la suite de mes spectacles, réalisant même une expo pour les susciter. M'accompagnant d'abord seul à la guitare, je travaillerai ensuite avec différents musiciens, notamment Paul-André Maby, Robert Suhas et Christophe Devillers.

1977/1985

- Tout en continuant à chanter, j'entame une carrière de journaliste spécialisé au quotidien l'Humanité. Dès 1981, à l'occasion de la création du Centre Georges Brassens de Nanterre (l'un des quatres Centre Régionaux de la chanson initiés alors, les trois autres étant à Bordeaux, Bourges et Rennes), j'anime une émission sur la radio locale.

1985

- Je cesse mes activités de chanteur pour développer celle de journaliste, en collaborant à diverses publications, dont Paroles et Musique, mensuel de la chanson vivante dirigé par Fred et Mauricette Hidalgo, et avec l'équipe qui fondera Chorus en septembre 1992.

1977/1992

- Pendant une quinzaine d'années, je deviens pigiste régulier à l'Humanité et à l'Humanité-Dimanche : critiques de spectacles, reportages, enquêtes, interviews d'artistes (trois à quatre-cents environ), de Michel JONASZ, Diane DUFRESNE, Maxime LE FORESTIER, Alain SOUCHON, Véronique SANSON, Julien CLERC, Marcel MARCEAU, Juliette GRECO, Charles AZNAVOUR, Delphine SEYRIG, Hélène DELAVAULT, Léo FERRE, Yvette HORNER, Claude NOUGARO, Patricia KAAS ... à d'autres, sublimes, de passage en France comme Léonard COHEN, Mercédès SOSA, Maria BETHANIA, Alla PUGACHOVA, Herman VAN VEEN, MILVA, Astor PIAZZOLLA, Atahualpa YUPANQUI, Paolo CONTE, Lucio DALLA, Susana RINALDI, Howard BUTEN (Buffo), Lluis LLACH, Ute LEMPER, MikisTHEODORAKIS, TUCK and PATTI...

- Parallèlement à ces articles sur la chanson, j'assure dans l'Humanité-Dimanche des rubriques sur les spectacles en direction du jeune public, les loisirs (culture, activités sportives, balades touristiques), ainsi qu'une série d'articles d'aide aux consommateurs (vulgarisation technique et informations commerciales : informatique, hi-fi, téléphonie, électro-ménager...).

- Début mars 1991, naît ma fille, Lou.

1992

- Dès le premier numéro du trimestriel Chorus, les cahiers de la chanson, j'intègre sa rédaction et j'y signe interviews, reportages, enquêtes, dossiers, critiques de spectacles, chroniques de disques... Collaborant à l'ensemble des rubriques, j'en crée une spécifique sur la chanson en direction des enfants et une autre sur “la chanson et l'Internet”. En octobre 1996, je conçois et lance le site web de la revue (www.chorus-chanson.fr).

Chorus_98

Réunion trimestrielle de Chorus en juin 1998, avec Marc Robine, Fred et Mauricette Hidalgo, Valérie Lehoux


- Tout en restant essentiellement membre de la rédaction de Chorus (jusqu'à son dernier numéro en juin 2009), je participe à différentes publications, de l'hebdomadaire Politis à la très professionnelle Année du disque, ou au magazine de mode/déco Ideat. Je signe également quelques centaines de chroniques (disques, biographies, interviews, brèves…) sur d'importants sites web (M City, Virginmega....) entre 2000 et 2004 et je collabore durant une saison à l'émission Les Refrains de Monique Giroux, sur Radio Canada.

- Entre 1992 et 1997, j'ai en outre participé à diverses expériences dans le domaine de la communication (conseils généraux, villes, journaux culturels internes...) sur les sujets les plus divers (urbanisme, industrie, culture, enseignement, recherche, médecine...).

Années 2000

- En mai 2006, j'ai publié chez Fayard-Chorus, Charles Aznavour ou le destin apprivoisé, une importante biographie (amorcée par Marc Robine, décédé en 2003), qualifiée "de référence" dans différents articles de presse. Depuis, j'ai collaboré également à de nouvelles publications comme le trimestriel La Scène (jusqu'en juin 2009) et (très occasionnellement) à l'hebdomadaire Télé Obs.

- Le 29 septembre 2010 est sorti chez Fayard Jean Ferrat, une biographie elle aussi très dense, qui m'aura demandé plus de deux années de recherches, d'interviews et d'écriture.

- Le 24 octobre 2012, nouvelle parution chez Fayard, Anne Sylvestre - Et elle chante encore ?, une biographie très fouillée, où la chanteuse a accepté d'aborder l'ensemble de sa carrière et de sa vie privée et où quatre-vingts personnes (professionnelles ou proches) ont apporté leur témoignage.

- En mai 2014, est parue chez Fayard Serge Reggiani - L'acteur de la chanson, une nouvelle biographie dans l'esprit des précédentes, forte de quelque 35 témoignages de personnalités et de proches.

- Le 10 novembre 2016, parution au Cherche midi de Léo Ferré sur le Boulevard du Crime (au TLP-Déjazet de 1986 à 1992), lorsque les amis anars de l'artiste dirigèrent avec son soutien actif le "Théâtre Libertaire de Paris". Avec une vingtaine de témoignages de proches et de professionnels et un DVD du concert de Léo Ferré, filmé par Raphaël Caussimon le 8 mai 1988 au TLP-Déjazet.